Albert Davoine - Archives du journal -  Deuxième année - 2000.


Dimanche, 31 décembre, 2000. Une façon d'éviter le piège du changement, c'est de désirer ce que nous avons déjà. Le changement devient un mirage quand nous désirons avoir plus. Posséder. Plus d'argent, plus de pouvoir, plus de savoir, plus d'amis, plus de n'importe quoi que nous accumulons comme un rempart pour nous protéger de l'angoisse de notre propre mort, de la peur du néant. (Désirer ce qu'on a déjà.)

Samedi, 30 décembre, 2000. Mais amour en muet c'est un cœur dessiné | C'est aussi yeux rougis et douleur sur la bouche | C'est les rides au front les marqûres au flanc | C'est tout proche des cris | c'est un cri déchiré | Qui fini par merci. (Félix Leclerc.)

Vendredi, 29 décembre, 2000. Nadejda nadejda | en russe ça veut dire espérance | nadejda nadejda | en amour c' est peut-être patience. (Georges Moustaki.)

Jeudi, 28 décembre, 2000. L'amitié, c'est cette distance décidée. Une distance à fleur de peau quand la tendresse se fait caresse. Une distance à vol d'oiseau, quand fraternelle est la noblesse de ceux qui pour la vie, la vie est dédiée aux autres. (L'amitié.)

Mercredi, 27 décembre, 2000. On a peut-être encore oublié de comprendre que l'espoir de l'humain se nourrit de tendresse. Le jeune enfant hésite à faire le premier pas. C'est la mère qui rit et l'attire dans ses bras. Le visage de l'autre est un signe d'espoir quand changer nous menace, quand on risque la chute. L'espoir peut se donner dans le simple regard, dans la main qui s'approche, dans l'essai d'un sourire. C'est ce que font les mères, c'est ce que fait le maître. (Tout est dit, rien n'est compris.)

Mardi, 26 décembre, 2000. Un rayon de soleil après la tempête de neige, c'est comme l'espérance de la naissance de Jésus, cet Amour qui renaît chaque hiver, qui nous permet d'affronter ensemble les moments difficiles et qui nous donne la chance de pouvoir encore nous émerveiller dans un éternel recommencement. (Crescence.)

Lundi, 25 décembre, 2000. Joyeux Noël à tous mes visiteurs et paix sur la Terre à tous les hommes de bonne volonté !

À visiter cette semaine : La crèche de Michaël Gagnon, de l'École St-David des Bois-Francs

Dimanche, 24 décembre, 2000. Quand les hommes vivront d'amour | Il n'y aura plus de misère | Et commenceront les beaux jours | Mais nous, nous serons morts mon frère (Raymond Lévesque.)

À visiter :  Le Cercle de Mycologie de Mons (Belgique).

Samedi, 23 décembre, 2000. Pendant les peuples, les femmes, les pauvres, les exclus et les autres acquièrent péniblement le droit de parole, il serait peut-être bon que les gouvernants, les dirigeants et les autres assument réciproquement leur devoir d'écoute. (Écouter pour réussir.)

Vendredi, 22 décembre, 2000. À visiter : La liste de Schindler

Jeudi, 21 décembre, 2000. Le silence est présent, comme une parabole, qu'un maître, du regard, enseigne à son élève. (Le silence.)

Mercredi, 20 décembre, 2000. Le message est parfois dans le regard respectueux, dans le silence attentif, dans la présence disponible. C'est le message de l'être, c'est un message d'amour. Comme parents et comme éducateurs, nous avons longtemps construit en agissant et en parlant, pour transmettre les valeurs humanisantes. Nous apprenons avec l'âge que l'écoute et la disponibilité peuvent avoir une portée aussi efficace que l'action et la parole. Chère Marcelle, les grand-mères sont plus habiles à tricoter en silence ou en chantonnant qu'à maçonner des murs de briques. Remets-toi donc au tricot si la toile familiale perd une maille. Et dis-toi bien que tu as le droit de t'endormir aussi en paix sur ton ouvrage en te berçant... (Albert Davoine. Lettre à Marcelle.)

Mardi, 19 décembre, 2000. Pardonner c'est donner au-delà de donner.

Lundi, 18 décembre, 2000. Ce qu'on appelle déjà l'affaire Michaud présente tant d'anomalies qu'il faut presque les sérier. Certaines pourraient n'être que grotesques, mais plusieurs d'entre elles cessent de n'être que cela quand elles révèlent de graves dérives du pouvoir politique. D'autres, enfin, sont peut-être gestantes de pire encore : de redoutables malentendus.../... " Toi, Michaud, tais-toi! ", cela vous rappelle-t-il quelque chose? Ce qui était la grossièreté d'un homme serait-il devenu l'intolérance d'un régime? (Dixit Laurent Laplante.)

À ces mots on cria haro sur le baudet.
Un Loup quelque peu clerc prouva par sa harangue
Qu'il fallait dévouer ce maudit animal,
Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leur mal.
Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
Manger l'herbe d'autrui ! quel crime abominable !
Rien que la mort n'était capable
D'expier son forfait : on le lui fit bien voir.
Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

(Les Animaux malades de la peste. Jean de La Fontaine.)

Dimanche, 17 décembre, 2000. L'Assemblée nationale a abusé de ses pouvoirs en condamnant "sans nuances, de façon claire et unanime" un simple citoyen exerçant sa liberté d'expression. Le chef du gouvernement, Lucien Bouchard, et le chef de l'opposition, Jean Charest, poursuivant chacun un objectif distinct, ont mesquinement utilisé une institution démocratique à des fins partisanes. Aucun député ne s'est opposé. Triste spectacle.../... Ni le Québec actuel, ni un Québec souverain ne peut s'épanouir dans le ressentiment. Il ne le peut pas non plus, par contre, dans la censure étatique. Éditorial de Michel Venne dans Le Devoir du 16 décembre 2000 :

À visiter cette semaine : Renée Gillet, peintre carolorégienne, présentée par TerroirNet, Wallonie.

Samedi, 16 décembre, 2000. Je suis néanmoins convaincue que des gestes simples et courageux posés par des gens ordinaires peuvent avoir plus d'impact que des discours électoraux et même des projets de loi. À long terme, un changement d'attitude généralisé devrait entraîner des changements politiques. En tout cas, il faudrait au moins tenter l'expérience! (Mon pays, c'est Michel Chartrand et Gilles Kègle, par Colette Brin. Neo Laval. Université Laval, Québec.)

Vendredi, 15 décembre, 2000. Le guerrier de la détresse. C'est un CLSC à lui seul, disent les habitants de Québec en parlant de Gilles Kègle, l'homme qui voue sa vie aux exclus de la vie... Mais il reste tant à faire, et Gilles Kègle compte bien aller au bout de son rêve. "On ne s'arrête pas au milieu d'une mission, dit-il. Je mourrai debout, en travaillant ! " (Par Sylvie Ruel. Sélection du Readers Digest. Décembre 2000.) Vous pouvez joindre La Fondation Gilles Kègle à l'adresse suivante: 380, rue Dupont, Québec, Québec, G1K 6M7.

À visiter cette semaine : Nicole Dubuisson, peintre belge contemporaine.

Jeudi, 14 décembre, 2000. Merci d'avoir répondu à l'appel de l'enseignement. Merci de la marque durable que vous avez laissée sur les vies que vous avez touchées. Chaque communauté a besoin de personnes comme vous. Votre contribution sera éternelle. Vous avez amélioré le monde. Vous avez tant d'importance... (Donna Fargo.)

Mercredi, 13 décembre, 2000. De temps à autre, nous trouvons des solutions à nos angoisses existentielles en consommant du spirituel. Comme nous gérons nos affaires en achetant les idées des autres, nous ajoutons aussi à notre vie quotidienne ce petit côté mystique que nous procurent volontiers gourous et autres marchands du temple intérieur. (Le sens des affaires.)

Mardi, 12 décembre, 2000. Le mal est un non-sens, la souffrance est absurde. Impossible de leur trouver un sens, mais peuvent-ils prendre un sens ? Puis-je, moi, avec ma liberté, leur donner un sens ? Berdiaeff dit bien : " Objectivement, c'est le non-sens qui règne ici-bas sur la vie (il va loin !) mais la vocation de l'esprit est de lui donner un sens. " Pour cela, je vous propose quelques réflexions très simples... (François Varillon.)

Lundi, 11 décembre, 2000. Ce qui compte pour moi, c'est d'avoir été fidèle à ce que je devais être, après avoir été assez fidèle pour le voir clairement, impérativement. La fidélité est plus importante que toutes les circonstances, toutes les situations qui lui donnent l'occasion de se concrétiser dans quelque engagement social. (Marcel Légaut.)

Dimanche, 10 décembre, 2000. À visiter cette semaine : Edouard Vuillard. Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne.

Samedi, 9 décembre, 2000. Le chef menteur croit que les autres le croient quand il ment. L'expérience de la vie m'a appris que les menteurs sont toujours convaincus de dire la vérité. Ils sont d'ailleurs souvent très convaincants. Cependant, l'homme honnête, le vrai savant, le témoin respectable, tous admettent pouvoir se tromper, ils doutent et recherchent sincèrement la vérité et la justice. Être honnête, c'est être respectable. Si le chef veut être digne d'estime, il se doit d'être vrai. Autrement, il ne peut pas donner l'exemple, il ne peut ni éduquer, ni diriger. (Conseil pour diriger autrement.)

Vendredi, 8 décembre, 2000. On ment allègrement. Par inconscience. Car mentir, c'est scier la branche sur laquelle on est perché. L'homme a besoin de la société : elle est la voie du bonheur. Or toute société (fût-elle de gangsters) qui tolère le mensonge court à sa ruine. Point n'est besoin d'insister. Il s'ensuit que l'homme, qui a besoin de la société pour s'épanouir, a du même coup le droit de connaître la vérité et de devoir la dire. (Martin Blais. Philosophie du pouvoir.)

Jeudi, 7 décembre, 2000. Les Ougandais pleurent celui que la presse du pays présente comme le héros de la lutte contre la fièvre d’Ebola. Le médecin-chef de l'hôpital de Lacor dans le district de Gulu, Matthew Lukwiya, a été emporté par le virus mardi. (Radio-Canada.)

Mercredi, 6 décembre, 2000. À visiter cette semaine : La naissance de Vénus. Sandro Botticelli.

Mardi, 5 décembre, 2000. On ne peut rien construire, ni rien accueillir, tant qu'on n'a pas accepté - cessé de souffrir - et exorcisé la peur de ne plus rien avoir. (Jacques Durandeaux. Une foi sans névrose ?)

Lundi, 4 décembre, 2000. Oser. | Quand ce qui nous anime déplace les montagnes. | Parce que le risque est grand | De voir passer le temps d'aimer.

Dimanche, 3 décembre, 2000. Son Excellence la très honorable Adrienne Clarkson, Gouverneure générale du Canada, a remis une Étoile du courage à Michel Lemay, et neuf autres Médailles de la bravoure pour des actes d'héroïsme.

Samedi, 2 décembre, 2000. À visiter cette semaine : Noël à Montréal. La vitrine d'Ogilvy et Où faire un don ?

Vendredi, 1 décembre, 2000. Le réinvestissement moral, dans l'aplatventrisme actuel, c'est celui qui commence par le geste individuel. Par le geste conscient, logique, assuré de lui-même. Il faut, disait Camus en conclusion du Mythe de Sisyphe, imaginer Sisyphe heureux. Même si Sisyphe n'avait aucun espoir de " gagner ses élections ", il s'entêtait à rouler son rocher et à chercher le succès dans son âme. (Dixit Laurent Laplante.)

Jeudi, 30 novembre, 2000. La poésie parle de ce qui est absent, ou plutôt de ce qui est Absent. À ce niveau-là de l'absence, il s'agit d'une Présence. (Pierre Vadeboncoeur, à propos de la poésie de Gaston Miron, cité par Mario Paquet : Tant qu'il y aura des matins. Radio-Canada.)

Mercredi, 29 novembre, 2000. Être passionné et patient ? Ce n'est pas incompatible. La passion demande beaucoup de patience, parce qu'autrement c'est de l'impatience. La patience n'est pas la passivité. Celui qui a suffisamment vécu dans la fidélité et s'est suffisamment approché du don total découvre à la longue l'exactitude des choix qu'il a été conduit à faire et dont il ignorait au départ la portée, comme il ne savait pas l'importance des conséquences que cela impliquait. Sa présence alors peut encourager celui qui n'a pas encore reçu cette confirmation de sa propre vie. C'est une réalité bien mystérieuse que la présence ! Elle livre la totalité de l'homme à celui qui sait la recevoir au niveau de ce qu'il est, sans que ni l'un ni l'autre puissent en avoir pleine conscience. J'espère être cet homme pour mes enfants. (Marcel Légaut.)

Mardi, 28 novembre, 2000. Le chef doit savoir en quoi consiste le bonheur humain, car la fin à laquelle tend le gouvernement, c'est la fin même que poursuit l'individu, à savoir, le bonheur. Un chef qui ignore lui-même ce qui entre dans le bonheur est un aveugle qui accepte la tâche de guider. (Martin Blais. Philosophie du pouvoir.)

Lundi, 27 novembre, 2000. Notre constitution est un exemple à suivre. Du fait que l'État, chez nous, est administré dans l'intérêt de la masse, et non d'une minorité, notre régime a pris le nom de démocratie. En ce qui concerne les différends entre particuliers, l'égalité est assurée à tous par les lois ; mais en ce qui concerne la participation à la vie publique, chacun obtient la considération en raison de son mérite, et la classe à laquelle il appartient importe moins que sa valeur personnelle. Enfin, nul n'est gêné par la pauvreté et par l'obscurité de sa condition sociale. (Périclès.)

Dimanche, 26 novembre, 2000. Je pense que la prise de conscience de la foi en soi, c'est-à-dire d'un absolu qui est en nous, radicalement inséparable de nous, et que l'on ne peut pas nier sans se renier, est capitale pour arriver à un niveau véritable d'humanité. (Marcel Légaut.)

Samedi, 25 novembre, 2000. À visiter : Hitchcock et l'art : coïncidences fatales. Musée des beaux-arts de Montréal.

Vendredi, 24 novembre, 2000. La condition essentielle à tout changement est la recherche de la vérité, et l'acceptation du risque de la solitude. Aucun changement ne s'accommode du moindre mensonge. Ou alors, nous courons vers les mirages dans le désert, nous achetons du cinéma. (Le mirage du changement).

Jeudi, 23 novembre, 2000. Faire de son élève un humain compétent, c'est une tâche impossible à réaliser pour un maître, mais c'est un idéal duquel il doit s'approcher. En effet, la paternité ou la maternité nous a déjà appris humblement que l'expérience était impossible à transmettre, et que l'élève devait chaque fois refaire, parfois douloureusement, sa propre expérience au laboratoire de la vie. (Approche ou procédure?)

Mercredi, 22 novembre, 2000. Un homme cherche ses clefs dans son jardin. Son voisin l'interroge : Où as-tu perdu tes clefs ? - Dans la maison. Alors pourquoi cherches-tu dans le jardin ? - Parce qu'il y fait plus clair que dans la maison. (Petite histoire soufi à méditer.)

Mardi, 21 novembre, 2000. La stratégie du virage pédagogique est étonnante de simplicité : il suffit de prendre quelques principes évidents et de les traduire dans une langue complexe et obscure. Seuls les initiés la comprendront, et ils pourront débattre à leur aise (sous le regard admiratif de monsieur ou madame tout le monde) des points et des virgules : l'importance des initiés croîtra proportionnellement à l'incompréhension générale. (Élisabeth Little.)

Lundi, 20 novembre, 2000. La recherche du sens à la vie est devenue une des grandes préoccupations des gens de notre temps et de notre civilisation. Nous remettons souvent en question notre façon de vivre,... (Le sens des affaires.)

Dimanche, 19 novembre 2000. La destinée d'une idole, c'est sa destruction. (Papa, tu es mon idole.)

Samedi, 18 novembre, 2000. Les couleurs de la Guerre, exposition d'œuvres de soldats belges au Front (1914-1918) au Marché Bonsecours (Vieux-Montréal).

Vendredi, 17 novembre, 2000. Si je deviens un jour un orateur célèbre | et que mes beaux discours traversent l'océan | je ne serai qu'un bruit qui s'échappe des lèvres | si je n'ai pas l'amour, je ne suis que du vent. (Cher Corinthien,)

Jeudi, 16 novembre, 2000. La femme a dans le regard une lueur d'éternité, et son sourire est comme un rayon de lune sur une mer calme. Elle est le prolongement charnel de l'amour divin. Une autre vie présente dans l'existence de l'homme, comme un bouton de fleur unique dont l'homme est responsable, et dont l'homme est le fruit. Une solitude qui s'ouvre aux mystères des hommes, à la beauté du monde, à la clarté de Dieu. (Cahiers AD. 01-008).

Mercredi, 15 novembre, 2000. Les hommes, apprenant à la longue à se soucier les uns des autres, à se protéger et à partager entre eux, et même à sacrifier leurs intérêts particuliers pour le grand bien de l'Humanité, avec la certitude que leur coopération mutuelle ne peut que les individualiser davantage, la température psychique du monde conscient atteindra une nouvelle incandescence. Les hommes individuellement et collectivement, se replieront naturellement sur eux-mêmes à la recherche d'une union avec un Être plus vivant et plus conscient. Cet Être, force mystérieuse au cœur de la réalité. (Teilhard de Chardin.)

Mardi, 14 novembre, 2000. Un idéal bien choisi devient la grande lumière et le grand bienfait de la vie. On a besoin d'accrocher sa charrue aux étoiles. (Emerson).

Lundi, 13 novembre, 2000. La joie n'est pas seulement le fruit du travail, mais encore un moyen pour le travail. Il existe une joie avant l'effort et une joie aussi de l'effort, qu'il faut réveiller quand elle cesse, en laissant dormir ce qui était accompagné de tristesse. (Jean Guitton.)

Dimanche, 12 novembre, 2000. Visitez le Marché Bonsecours dans le Vieux-Montréal.

Samedi, 11 novembre, 2000. Armistice : La couleur des larmes.

La guerre la plus dure, c'est la guerre contre soi-même. Il faut arriver à se désarmer.

J'ai mené cette guerre pendant des années, elle a été terrible. Mais je suis désarmé.

Je n'ai plus peur de rien, car l'amour chasse la peur.

Je suis désarmé de la volonté d'avoir raison, de me justifier en qualifiant les autres. Je ne suis plus sur mes gardes, jalousement crispé sur mes richesses.

J'accepte et je partage. Je ne tiens pas particulièrement à mes idées, à mes projets.

Si l'on m'en présente des meilleurs, ou plutôt non, pas meilleurs, mais bons, j'accepte sans regrets. J'ai renoncé au comparatif. Ce qui est bon, vrai, réel, est toujours pour moi le meilleur.

C'est pourquoi je n'ai plus peur. Quand on n'a plus rien, on n'a plus peur.

Si l'on se désarme, si l'on se dépossède, si l'on s'ouvre à l'Amour qui fait toutes choses nouvelles, alors, l'Amour efface le mauvais passé et nous rend un temps neuf où tout est possible.

(Patriarche Athénagoras)

Vendredi, 10 novembre, 2000. L'homme, comme l'arbre, a autant besoin de branches dans le ciel que de racines en pleine terre.

Jeudi, 9 novembre, 2000. Il n'y a pas de plus grande joie qu'aimer : se porter de tout son élan, de toute sa richesse, de toute sa force, vers un autre qui vous délivre, et en qui on met toute la complaisance qu'on ne pouvait mettre en soi-même ; trouver enfin l'emploi de soi dans la diffusion, la communication de tout ce qu'on est et de tout ce qu'un a. (Louis Evely).

Mercredi, 8 novembre, 2000. En devenant plus mûr, j'ai appris que l'action me faisait plus exister que son résultat. (Jean-Jacques Servan-Schreiber à Radio-Canada le 25 novembre 1993).

Mardi, 7 novembre, 2000. On a peut-être encore oublié de comprendre que l'espoir de l'humain se nourrit de tendresse. (Tout est dit, rien n'est compris).

Lundi, 6 novembre, 2000. L'espoir est comme le ciel des nuits : il n'est pas de coin si sombre où l'œil qui s'obstine ne finisse par découvrir une étoile. (Octave Feuillet).

Dimanche, 5 novembre, 2000. Visitez le Biodôme de Montréal.

Samedi, 4 novembre, 2000.

Bien sûr ces villes épuisées
Par ces enfants de cinquante ans
Notre impuissance à les aider
Et nos amours qui ont mal aux dents
Bien sûr le temps qui va trop vite
Ces métros remplis de noyés
La vérité qui nous évite
Mais voir un ami pleurer!
(Jacques Brel).

Vendredi, 3 novembre, 2000. "Être chef, c'est être capable de mettre en place une organisation qui permette à chacun d'aller chercher ce qui lui permet de vivre, de se réaliser. Un artiste qui finit par faire de son art un gagne-pain est un homme heureux." (Un chef d'entreprise qui ne considérait pas ses employés comme des subalternes).

Jeudi, 2 novembre, 2000. Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve! (Émilie Jolie).

Mercredi, 1er novembre, 2000. La plupart des hommes, pour arriver à leurs fins, sont plus capables d'un grand effort que d'une longue persévérance. Leur inconstance leur fait perdre les fruits des meilleurs commencements. Ils se laissent souvent devancer par d'autres qui sont partis après eux, et qui marchent lentement, mais constamment. (La Bruyère).

Mardi, 31 octobre, 2000. L'homme meurt une première fois à l'âge où il perd l'enthousiasme. (Balzac).

Lundi, 30 octobre, 2000. L'enfance est ce passé douillet où nos pourvoyeurs de soins maternels et paternels avaient le devoir, et le pouvoir, de prendre des décisions à notre place, le temps de nous affranchir, de faire de nous des êtres humains libres et autonomes. (Papa, tu es mon idole).

Dimanche, 29 octobre, 2000. La nuit, c'est fait pour dormir. (Le Petit Monde).

Du 6 au 31 octobre 2000. Activités d'Halloween au Jardin botanique de Montréal

Vendredi, 27 octobre, 2000.: "Le communisme a aboli les mécanismes du marché et imposé un contrôle collectif sur toutes les activités économiques. L'intégrisme de marché cherche à abolir les décisions collectives et à imposer la suprématie des valeurs du marché sur les valeurs politiques et sociales. Les deux extrêmes sont erronés." (George Sorros, spéculateur boursier. Cité par Gérard Bérubé. Le Devoir).

Jeudi, 26 octobre, 2000. On mesure l'aptitude d'un homme à faire de grandes choses, par l'attention qu'il apporte aux plus petites. (Tacite).

Mercredi, 25 octobre, 2000. (Sur la place. Jacques Brel. 1955).

Ainsi certains jours paraît
Une flamme à nos yeux
A l'église où j'allais
On l'appelait le Bon Dieu.
L'amoureux l'appelle l'amour
Le mendiant la charité
Le soleil l'appelle le jour
Et le brave homme la bonté.


Mardi, 24 octobre, 2000. L'homme tient entre ses mains mortelles le pouvoir d'abolir toutes formes de pauvreté humaine. (J.F. Kennedy).

Lundi, 23 octobre, 2000. Les moments de réflexion que nous nous ménageons donnent à notre pensée une acuité nouvelle, à note parole des résonances plus profondes, à notre action une fécondité décuplée. Le silence ne ment jamais. La réflexion paie. (Gaston Courtois).

Dimanche, 22 octobre 2000. Admirez les couleurs de l'automne canadien au parc d'Oka.

Vendredi, 20 octobre, 2000. Fidel Castro avait raison lorsqu'il déclarait : " Nous avons besoin d'enseignants, besoin d'une héroïne dans chaque salle de classe. " … Généralement, l'héroïsme de l'enseignant n'est pas aussi spectaculaire. " Si l'un de mes enfants voulait devenir professeur, je lui ferais mes adieux comme s'il partait à la guerre, a écrit James Hilton, auteur du célèbre roman Goodbye, Mr. Chips, car la guerre contre les préjugés, l'avidité et l'ignorance est éternelle, et le mérite de ceux qui vouent leur vie à cette lutte reste entier. " (Le Bulletin de la Banque Royale. Septembre 2000).

Jeudi, 19 octobre, 2000. Il est plus difficile d'être courageux sans cesse, que d'être héroïque quelquefois, et la vie quotidienne demande plus de courage que d'héroïsme.

Mercredi, 18 octobre 2000. Mais non, Céline, ta vie n'est pas perdue.
Nous sommes les enfants que tu n'as jamais eus. (Hugues Aufray)

Mardi, 17 octobre,2000. À une époque qui se proclame planétaire, de nombreux dirigeants politiques obéissent à une échelle de valeurs qui doit à peu près tout à leur calendrier partisan et presque rien aux vrais enjeux… La campagne électorale ne remplit aucun rôle démocratique si les candidats y dissimulent leurs vraies intentions et si les médias s'abstiennent de débusquer les vrais enjeux. (Dixit Laurent Laplante).

Lundi, 16 octobre, 2000. Aimer ne consiste pas à sentir qu'on aime; mais à vouloir aimer. (Charles de Foucauld).

Dimanche, 15 octobre, 2000. Il suffit de rester amis | Et de savoir donner | Dans le don il y a aussi | Ce que l'on désire avoir | Le bonheur est à celui | Qui ne croit pas tout savoir. (L'amitié. J.Gel)

Samedi, 14 octobre, 2000. À Montréal samedi, 30 000 personnes avaient répondu à l'invitation de la Fédération des femmes du Québec de manifester afin d'exprimer leur solidarité avec les femmes du monde et exiger des gouvernements québécois et canadiens qu'ils prennent davantage d'engagements pour lutter contre la pauvreté et contre la violence dont sont victimes les femmes. (Le Devoir).

Mercredi, 11 octobre, 2000. La consolidation de la paix consiste à renforcer les perspectives de paix dans un pays et à réduire les possibilités de conflits violents. Elle vise essentiellement à renforcer la capacité intrinsèque d'une société à gérer un conflit de façon non violente. (Le Canada et la consolidation de la paix.)

Mardi, 10 octobre, 2000. "Le Dialogue consiste pour chacun à mettre provisoirement entre parenthèses ce qu'il est et ce qu'il pense pour essayer de comprendre et d'apprécier, même sans le partager, le point de vue de l'autre..." (Dominique Pire. L'Université de Paix.)

Lundi, 9 octobre, 2000. C'est aujourd'hui qu'ont débuté les activités de la Marche mondiale des femmes contre la pauvreté et la violence. L'événement, qui est une initiative québécoise issue de la marche "Du pain et des roses" de 1995, a mobilisé des milliers de femmes à travers 159 pays. (Radio-Canada-Nouvelles.)

Dimanche, 8 octobre, 2000.

Depuis six mille ans la guerre
Plaît aux peuples querelleurs,
Et Dieu perd son temps à faire
Les étoiles et les fleurs.
(Victor Hugo, Les Chansons des rues et des bois, Liberté, Égalité, Fraternité. FLORILEGE)

Samedi, 7 octobre, 2000. La guerre s'étend au Liban...

Vendredi, 6 octobre, 2000. Les gens croient qu'ils ont assez fait en ne tuant personne directement, mais, en vérité, aucun homme ne peut mourir en paix, s'il n'a pas fait tout ce qu'il faut pour que les autres vivent. (Albert Camus).

Jeudi, 5 octobre, 2000. La guerre reprend entre Israéliens et Palestiniens...

Mercredi, 4 octobre, 2000. Regarder l'assaillant comme un autre être humain, avec lequel la paix sera faite demain. (Encore).

Mardi, 3 octobre, 2000. Parce que la simple tolérance, ce n'est pas assez: il faut un respect réel et profond de chaque être humain, qu'importe ses croyances, ses origines et ses valeurs. C'est ce que mon père exigeait de ses fils et c'est ce qu'il exigeait de notre pays. Il l'exigeait par amour - amour de ses fils, amour de son pays. (Justin Trudeau).

Lundi, 2 octobre, 2000. Bienvenue au Plateau Mont-Royal.

Dimanche, 1er octobre, 2000. Et je m'adresse alors aujourd'hui à mon ami Oscar, le résistant belge, celui qui porte encore au ventre la blessure de guerre et la preuve de son courage. Et je demande à mon ami comment on livre bataille? Peut-être la dernière bataille? (Lettre à Oscar).

Samedi, 30 septembre, 2000. Les hommes qui luttent un jour sont bons, ceux qui luttent une semaine sont meilleurs, et s'ils luttent toute une vie, ils sont indispensables." Bertolt Brecht. (Cité par Résistances, de Belgique.)

Vendredi, 29 septembre, 2000. Hommage à Pierre Elliott Trudeau 1919-2000.

Jeudi, 28 septembre, 2000. La ville s'endormait | Et j'en oublie le nom | ...| Et vous êtes passée | Demoiselle inconnue | À deux doigts d'être nue | Sous le lin qui dansait. (Jacques Brel.)

Mercredi, 27 septembre, 2000. Aline Khalaf chante La Li Leh à Beyrouth.

Mardi, 26 septembre, 2000. Visitez la ville de Beyrouth reconstruite et le Liban.

Dimanche, 24 septembre 2000. Allez donc vous faire bronzer à Paris !

Samedi, 23 septembre, 2000. "O soleil, toi sans qui les choses ne seraient que ce qu'elles sont", disait Edmond Rostand dans Chanteclerc. (Cité par Madeleine Chapsal.)

Vendredi, 22 septembre, 2000. Image : Le baiser. Marie Laurencin

Jeudi, 21 septembre, 2000. Patience, patience. Patience dans l'azur! Chaque atome de silence est la chance d'un fruit mûr! (Paul Valéry). (Concerto pour un projet.)

Mercredi, 20 septembre, 2000. La grande qualité première du chef est dans le regard. (Diriger autrement.)

Mardi, 19 septembre, 2000. . Comme de longs échos qui de loin se confondent / Dans une ténébreuse et profonde unité / Vaste comme la nuit et comme la clarté / Les parfums, les couleurs et les sons se répondent. Allier les parfums, les couleurs et les sons, c'est faire œuvre de création, comme Charles Baudelaire dans le poème intitulé Correspondances. Mais la création, le don de la vie, l'organisation, est une œuvre qui exige un sacrifice. Car, avant de pouvoir allier, il va falloir délier. (Diriger autrement. La beauté).

Lundi, 18 septembre 2000. Les enfants qui s'aiment ne sont là pour personne | Ils sont ailleurs bien plus loin que la nuit | Bien plus haut que le jour | Dans l'éblouissante clarté de leur premier amour. Jacques Prévert Voir : (Le baiser dans l'art et la littérature.)

Dimanche, 17 septembre, 2000. Le paternalisme, c'est tout le contraire de l'amour paternel qui est constitué de vision, de confiance et de renoncement. (Diriger autrement.)

Samedi, 16 septembre 2000. " Je reprendrai mon crayon que j'ai délaissé dans mon grand découragement et je me remettrai au dessin, et dès lors à ce qui me semble, tout a changé pour moi, et maintenant, je suis en route et mon crayon est devenu quelque peu docile ... ". Vincent Van Gogh. Lettre à Théo. Cuesmes, le 24 septembre 1880. La Maison Van Gogh à Cuesmes.

Vendredi, 15 septembre, 2000. Camillo Procaccini. L'Annonciation. (Musée du Louvre).

Jeudi, 14 septembre, 2000. Joyeux anniversaire, Clara !

Mercredi, 13 septembre, 2000. L'éthique c'est la sublimation des grandes valeurs : la noblesse du cœur, le courage, la loyauté, le sens aigu des responsabilités, le respect de la parole donnée, la conscience professionnelle. C'est également une condamnation sans appel des abus de l'argent, ce cancer de notre société. L'esthétique, le culte du beau et du bon, privilégie le qualitatif sur le quantitatif et s'efforce de créer du durable... La société ne se sauvera pas grâce aux puces électroniques ou au téléphone portable mais bien plutôt par un supplément d'âme. (Jacques Guillemain.)

Mardi, 12 septembre, 2000. Un enfant
Ça vous décroche un rêve
Ça le porte à ses lèvres
Et ça part en chantant (Jacques Brel.)

Lundi, 11 septembre, 2000. Si la pluie te mouille, mon amour nouveau,
si la pluie te mouille, n'aie pas peur de l'eau:
tu te fais grenouille, mon amour tout beau,
et la pluie vadrouille le long de ton dos. (Anne Sylvestre.)

Dimanche, 10 septembre, 2000. Pierre-Auguste RENOIR . Jeunes filles au piano. Musée des beaux-arts de Montréal.

Samedi, 9 septembre 2000. Si on donne priorité aux peccadilles, on remplira sa vie de peccadilles, et on n'aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie. (Méditation sur la gestion du temps.)

Vendredi, 8 septembre, 2000. Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus tranquille.
Tu réclamais le Soir ; il descend ; le voici... (Recueillement. Charles Baudelaire.)


Jeudi, 7 septembre, 2000. Pour toi mon amour. (Jacques Prévert.)

Mercredi, 6 septembre, 2000. Le silence se fait plus doux que la musique, et parfume de vent, le temps de maintenant. (Le silence.)

Mardi, 5 septembre 1970-2000. Trentième anniversaire de mariage d'Albert et Lise! Puisque demain, on se marie, apprenons la même chanson. (Jacques Brel)

Lundi, 4 septembre, 2000. Fête du Travail au Canada. Putain de banque, ou Focus on the Customer! (Conte administratif.)

Samedi, 2 septembre 2000. Il ne faut jamais fouetter un chat échaudé qui n'a point d'oreilles, surtout quand il craint l'eau froide, qu'il a bue à la fontaine devant les bœufs, et qu'on l'a mis, ventre affamé, dans une charrette. (Chat échaudé n'a point d'oreilles.)

Vendredi, 1er septembre, 2000. Il vaut mieux prendre un bon déjeuner, et partir du bon pied, pour aller à la rencontre de l'homme de sa vie. (Clara Davoine.)

Jeudi, 31 août, 2000. Par hasard | Elle aime mon incertitude | Par hasard | J'aime sa solitude... (Ma Préférence à moi. Julien Clerc.)

Mercredi, 30 août, 2000. La passion et le doute, les révoltes et les errances donnent à l'homme sa valeur. (Dostoievski).

Lundi, 28 août 2000. Quoi qu'il arrive, ne jamais paniquer, car on ne connaît aucun cas où un problème n'a pas fini par disparaître de lui-même dans l'oubli. (Colonel Davoine.)

Dimanche, 27 août, 2000. A la vie, à l'amour | A nos nuits, à nos jours | A l'éternel retour de la chance | A l'enfant qui viendra | Qui nous ressemblera | Qui sera à la fois toi et moi. (À toi. Joe Dassin, paroles de Pierre Delanoé et Claude Lemesle.)

Samedi, 26 août, 2000. Nos meilleurs vœux de bonheur à Caroline et Richard qui se marient! La basilique Notre-Dame de Montréal

Vendredi, 25 août, 2000. "Qu'est-ce qui Vous surprend le plus au sujet de l'Être humain?..." Et Dieu répondit : "C'est que le genre humain s'inquiète au sujet du futur. Ils ont oublié le présent, de telle sorte qu'ils ne vivent ni dans le présent ni dans le futur. C'est qu'ils vivent comme s'ils ne mourront jamais, et ils meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu. C'est qu'ils s'ennuient dans leur enfance. Ils ont hâte de devenir grands et quand ils sont grands, ils veulent redevenir jeunes de nouveau." (Entretien avec Dieu. Pensée aimablement communiquée par Georgette Marcotte.)

Jeudi, 24 août, 2000. Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre... tu seras un homme mon fils. (Si. Rudyard Kipling.)

Mercredi, 23 août, 2000. Alors il faut qu'ça tombe, les hommes ou bien les palombes
Les blores, les khmers rouges, le moindre chevreuil qui bouge
Fanfare bleu blanc rage, verres de rouge et vert de rage
L'honneur des milices, tu seras un homme, mon fils (Alain Souchon. Sous les jupes des filles.)

Mardi, 22 août, 2000. Alors c'est quoi vendre ? Qu'est-ce que je vais dire à ces jeunes gens ? Je vais leur dire que vendre, c'est aimer, respecter et aider les autres. (J'ai le trac pour vendre).

Lundi, 21 août, 2000. Voici ce que ce grand chef d'entreprise disait notamment à ses représentants : " Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître. Je vous appelle amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai appris..." (Papa, tu es mon idole!)

Dimanche, 20 août, 2000. Le changement est une aventure. Pas plus que nous ne savons où la mort nous conduira, nous ne savons de quoi demain sera fait. Gourous, boules de cristal, études prospectives et plans de développement peuvent soulager temporairement ou étouffer nos anxiétés. Il n'en reste pas moins vrai qu'il arrive un temps ou nous devons prendre seul, tout seul, la décision de faire un pas dans le désert qui se trouve devant nous. (Le mirage du changement).

Samedi, 19 août, 2000. Parce que nous vivons au milieu de dangers, je ne vous pas comment une personne raisonnablement intelligente, possédant une certaine expérience de la vie, pourrait ne pas ressentir l'angoisse. L'angoisse est le sentiment qui caractérise notre époque. (Alex Colville). Alex Colville. L'autobus de Berlin 1978, Musée des beaux-arts du Canada.

Vendredi, 18 août, 2000. Chaque atome de silence est la chance d'un fruit mûr ! (Paul Valéry).

Jeudi, 17 août, 2000. Le silence des peuples est la leçon des rois! Mirabeau (Honoré Gabriel Riqueti, comte de Mirabeau), Discours, 15 juillet 1789.[Formule reprise de l'oraison funèbre de Louis XV par Mgr de Beauvais.]

Mercredi, 16 août, 2000. Là, tout n'est qu'ordre et beauté, Luxe, calme et volupté... (Charles Baudelaire).

Mardi, 15 août, 2000. Bonne fête à mes amis Acadiens ! Et bon retour de vacances aux autres...

Dimanche, 16 juillet 2000. Image : LE RONFRENE : Venez y écouter battre le cœur des plantes.

Samedi, 15 juillet, 2000. Des vies splendides peuvent commencer à 50 ou 60 ans. Elles peuvent s'épanouir à la dernière heure et donner leur fruit en quelques minutes. (Teilhard de Chardin).

Vendredi, 14 juillet, 2000. Qu'elle monte des mines descende des collines Celle qui chante en moi la belle la rebelle Elle tient l'avenir, serré dans ses mains fines Celle de trente-six à soixante-huit chandelles Ma France. (Jean Ferrat).

Jeudi, 13 juillet, 2000. " La nouvelle génération de Québécois est en train de découvrir que la langue française n'est pas un produit d'importation et qu'elle peut construire des Concordes, des centrales hydroélectriques gigantesques et que même les ordinateurs peuvent la parler lorsqu'on prend la peine de leur montrer. Le français, nous commençons à en découvrir le mécanisme ", disait encore Henri Bergeron en 1979. À l'ère d'Internet, son message conserve toute sa pertinence. (Hommage à Henri Bergeron, par Gilbert Lavoie dans Le Soleil).

Mercredi, 12 juillet, 2000. L'œuvre de toute une vie peut signifier cela : faire naître une fleur, une Petite Fleur. (Petite Fleur).

Vendredi, 7 juillet, 2000. La plénitude de l'amour du prochain, c'est simplement d'être capable de lui demander "quel est ton tourment ?" (Simone Weil).

Mercredi, 5 juillet, 2000. L'erreur est humaine ; l'attribuer à quelqu'un d'autre que soi est encore plus humain. (Loi de Jacob).

Mardi, 4 juillet, 2000. Quand il ne reste plus sans espoir et sans foi, que l'amour à présent dans l'univers et moi, si je ne suis plus rien, il restera l'amour, si tout n'est que néant, reste encore l'amour. (Cher Corinthien).

Lundi, 3 juillet 2000. Et la seule chose qui reste quand le reste n'a plus de sens, c'est peut-être le regard de respect que j'accepte de porter sur moi-même, le regard de respect que je porte sur l'autre être humain... (Réussir une faillite).

Mercredi, 28 juin, 2000. Eh bien moi je vous dis : demandez et l'on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira. Car quiconque demande, reçoit ; qui cherche, trouve ; et à qui frappe, on ouvrira. (Luc XI, 9-10).

Mardi, 27 juin 2000. Ce que nous nommons la mort n'est qu'une mince frontière entre deux mondes ; comment pourrait-elle séparer ce qui a été uni ? (L'ex-inspecteur-chef Higgins de Scotland Yard).

Vendredi, 23 juin, 2000. Celui qui aime la gloire met son propre bonheur dans les émotions d'un autre; celui qui aime le plaisir, dans ses propres penchants; mais l'homme intelligent, dans sa propre conduite. (Marc-Aurèle).

Mercredi, le 21 juin 2000. Avec l'âge, je réalise que je sais de plus en plus de quoi je parle quand je me tais. (Enio Vad Trebla).

Mercredi, 14 juin, 2000. Nous confondons souvent décision et action. Quelle force intérieure, quelle énergie faut-il déployer pour vivre un délai quand le prochain pas est celui de l'autre. (Je n'ai pas le temps d'attendre).

Vendredi, 9 juin 2000. Rien ne peut donner de la beauté à notre visage comme le désir de répandre la joie autour de nous. (Docteur Pauchet).

Jeudi, 8 juin, 2000. Le Roi Arthur a dit à Lancelot : " Celui qui n'a peur de rien, n'aime rien. " (Lancelot du Lac).

Mercredi, 7 juin, 2000. Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie : il ne faut pas être au-dessus des hommes; il faut être avec eux. (Montesquieu).

Mardi, 6 juin, 2000. Le jour où vous ne brûlerez plus d'amour, d'autres mourront de froid. (François Mauriac).

Dimanche, 4 juin, 2000. Il a les yeux d'un prince, blond, sauvage et nordique. (Mon fils).

Samedi, 3 juin, 2000. Chanter / Ce n'est pas ce qu'on vous proclame / Chanter / Il faut s'y jeter à tue-tête / À bras le cœur à fendre l'âme /Avec un seul point au programme / Celui de n'être sûr de rien... (Jean Ferrat).

Vendredi, 2 juin, 2000. L'éducation de l'élève handicapé par une déficience profonde, c'est la confiance à l'intuition, à l'esprit et à l'âme qui vont au-delà du monde utilitaire et de la vie quotidienne. Cette éducation, elle est indispensable à l'élève et à la société qui la donne. (Jean-Paul Gagné, Le Chemin).

Jeudi, 1er juin, 2000. Le chef usurpateur ne manque pas de vision. Il voit très bien où il veut s'en aller. Mais il ment effrontément à son équipage. Il a soudoyé la vigie, faussé les cartes ou s'apprête à vendre ou à saborder le navire. Et il s'étonne ensuite qu'on ne le suive pas, que ses plans d'action n'aboutissent pas, qu'on est incapable de mettre fin au gaspillage et de remettre en marche la machine... (Le mensonge, deuxième obstacle à la vision).

Mercredi, 31 mai, 2000. Puisque le genre humain forme une seule société, aucun gouvernement ne doit s'étonner qu'on s'occupe ou se préoccupe de ce qui se passe à l'intérieur de ses frontières. Les crimes contre l'humanité ne sont pas des " affaires internes ". (Martin Blais, Le chien de Socrate, Les Éditions JCL, L'ingérence : un droit, un devoir ou un crime? Page 121).

Mardi, 30 mai, 2000. Comme la plupart des pays pauvres ont à leur tête des dictateurs qui vivent comme des pachas, la démocratie doit y être instaurée dans les plus brefs délais pour que les revendications des pauvres soient formulées sans crainte, et entendues. Enfin, les pays pauvres doivent cesser leurs guerres dévastatrices, puis sabrer dans leurs dépenses militaires. (Martin Blais, Le chien de Socrate, Les Éditions JCL, page 47).

Lundi, 29 mai, 2000. La planète n'est pas le monopole des riches et des puissants, mais propriété commune, même si cette notion n'est pas inscrite dans le droit romain ni dans le Code civil. (René Dumont, L'Utopie ou la mort! Cité par Les Humains Associés)

Dimanche, 28 mai, 2000. Il m'est apparu soudainement que toutes les idoles, dont j'ai eu connaissance, avaient terminé leur carrière en étant détruites par ceux-là même qui les adoraient. La destinée d'une idole, c'est sa destruction. (Papa, tu es mon idole).

Samedi, 27 mai, 2000. Se relever après une chute est l'acte de bravoure suprême auquel on reconnaît les vaillants, les âmes de héros, les caractères trempés. Triompher peut être l'effet du hasard. Se relever est toujours l'indice d'une âme supérieure. (P. Charton)

Vendredi, 26 mai, 2000. La charité consiste à faire ce qu'il y a à faire, et non à imaginer ce qu'on pourrait faire, ce que les autres devraient faire, ce qu'il aurait fallu faire, ce que je ferais si les choses se présentaient autrement. (H.Sanson).

Jeudi, 25 mai, 2000. La jeunesse n'est pas une période de la vie, elle est un état d'esprit. On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années, on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal. (Général MacArthur).

Mercredi, 24 mai, 2000. On finit toujours par devenir ce qu'on s'habitue à paraître. Le sourire des lèvres prépare le sourire de l'âme, et une âme souriante est une âme ensoleillée. (Gaston dutil?)

Lundi, 22 mai, 2000. La joie s'acquiert. Elle est une attitude de courage : être joyeux n'est pas une facilité, c'est une volonté. (Gaston Courtois).

Samedi, 20 mai, 2000. Comme de longs échos qui de loin se confondent / Dans une ténébreuse et profonde unité / Vaste comme la nuit et comme la clarté / Les parfums, les couleurs et les sons se répondent. Allier les parfums, les couleurs et les sons, c'est faire œuvre de création, comme Charles Baudelaire dans le poème intitulé Correspondances. Mais la création, le don de la vie, l'organisation, est une œuvre qui exige un sacrifice. Car, avant de pouvoir allier, il va falloir délier. (Diriger autrement. La beauté).

Vendredi, 19 mai, 2000. La guerre la plus dure, c'est la guerre contre soi-même. Il faut arriver à se désarmer. J'ai mené cette guerre pendant des années, elle a été terrible. Mais je suis désarmé. Je n'ai plus peur de rien, car l'amour chasse la peur. Je suis désarmé de la volonté d'avoir raison, de me justifier en qualifiant les autres. Je ne suis plus sur mes gardes, jalousement crispé sur mes richesses. J'accepte et je partage. Je ne tiens pas particulièrement à mes idées, à mes projets. Si l'on m'en présente des meilleurs, ou plutôt non, pas meilleurs, mais bons, j'accepte sans regrets. J'ai renoncé au comparatif. Ce qui est bon, vrai, réel, est toujours pour moi le meilleur. C'est pourquoi je n'ai plus peur. Quand on n'a plus rien, on n'a plus peur. Si l'on se désarme, si l'on se dépossède, si l'on s'ouvre à l'Amour qui fait toutes choses nouvelles, alors, l'Amour efface le mauvais passé et nous rend un temps neuf où tout est possible. (Patriarche Athénagoras).

Mercredi, 17 mai, 2000. Si le chef est prisonnier de ses possessions, il ne peut pas libérer les autres. Trop de dirigeants s'accaparent toutes les responsabilités pour gagner du temps, gagner de l'argent. Certains font des semaines de fous et reçoivent des salaires démentiels : c'est une maladie du pouvoir possessif. Ils deviennent eux-mêmes assujettis à leur conception du pouvoir et de la réussite, mais ils sont incapables de développer une vision sereine de l'entreprise. (Pouvoir possessif ou libérateur ?)

Mardi, 16 mai, 2000. L'entreprise n'a pas de sens en elle-même, il faut que quelqu'un lui en donne. Fabriquer ou vendre des chaussures n'a pas de signification intrinsèque, pas plus que de soigner des malades. Les chaussures s'usent, et certains s'en passent bien. Les malades finissent par mourir ou par guérir d'eux-mêmes. Chacun de nos actes, du plus trivial au plus noble, prend une importance parce que nous y mettons une intention. (Le sens de l'entreprise).

Lundi, 15 mai, 2000. Le vrai chef n'a pas besoin d'avoir du pouvoir pour lui-même. Mais il est, par nature et par habitude, un libérateur, un révélateur et un médiateur. Son état d'esprit et ses façons de faire l'amènent à agir respectueusement et en profondeur sur les mutations qui s'opèrent chez les autres, dans l'entreprise et dans la société. (Le chef visionnaire).

Dimanche, 14 mai, 2000. Quand rien ne va plus, quand les esprits sont troublés, quand les vagues se font menaçantes, quand les fils du vent se révoltent et que l'équipage est au bord de la panique, le chef dort. Le manager décroche et se fait délinquant. (Le chef qui dort.)

Samedi, 13 mai, 2000. Il ne faut pas parler du vent qui se soulève et caresse le feu dans le cœur de l'humain. (Message secret). "Sambre - A Monsieur Charles Picqué" (Lucie Spineux).

Vendredi, 12 mai, 2000. Aimer, c'est voir enfin dans le grand désespoir une lueur pâlotte au fond du gouffre noir et s'accrocher ainsi à cette presqu'étoile pour peindre une autre touche encore sur ma toile. (Encore).

Jeudi, 11 mai, 2000. Adieu, Dédé Fortin ! (Les Colocs).

Mercredi, 10 mai, 2000. Agissons aujourd'hui selon notre conscience, mais donnons-nous un point de repère infiniment présent, immuable et infaillible : le respect, puis l'amour des autres humains, en commençant par le prochain qui entre dans notre bureau. (Le sens des affaires).

Mardi, 9 mai, 2000. La curiosité est une attitude fondamentale de l'homme. Il cherche depuis toujours à découvrir le sens de sa vie. Mais, comme le disait déjà le sage Lao-Tseu : " Le chemin est sous tes pas ! ", c'est donc en marchant, dans l'action, que se précise le sens, la direction que nous prenons et que nous indiquons aux autres. (Diriger autrement - La quête).

Dimanche, 7 mai, 2000. " En tant que chef, je dois être un rebelle. Sinon je ne suis qu'un bureaucrate, gardien de la sacro-sainte routine. Malheureusement, la définition actuelle d'une organisation, c'est une structure hiérarchique." (Robert, le chef rebelle).

Samedi, 6 mai, 2000. Le prix de la découverte est le renoncement à la sécurité intellectuelle et morale que procurent le dogme établi et la règle à suivre. Comme il est rassurant d'avoir la foi, de posséder la vérité, de savoir une fois pour toutes ce qu'on doit faire ou ne pas faire en toutes circonstances! (Le défi de la découverte).

Vendredi, 5 mai, 2000. I Love You ... hier, aujourd'hui et demain... et en français...

Jeudi, 4 mai, 2000. La patience est la plus héroïque des vertus, précisément parce qu'elle n'a pas la moindre apparence d'héroïsme. (La pazienza è la più eroica delle virtù, giusto perchè non ha nessuna apparenza d'eroico.) Leopardi (Giacomo, comte), Zibaldone, I, 223. (Patience dans l'azur).

Lundi, 1er mai, 2000. Le communisme est mort avec son idéal de partage équitable entre tous les humains... (Le chef libérateur).

Dimanche, 30 avril 2000. L'œuvre de toute une vie peut signifier cela : faire naître une fleur, une Petite Fleur. (Petite Fleur).

Vendredi, 28 avril, 2000. Un temps viendra où l'on ne concevra pas qu'il fût un ordre social dans lequel un homme comptait un million de revenu tandis qu'un autre n'avait pas de quoi dîner. (Chateaubriand).

Jeudi, 27 avril, 2000. Savoir se contenter de ce qu'on a, c'est être riche. (Lao Tseu).

Mercredi, 26 avril, 2000.

Il nous faut regarder
Ce qu'il y a de beau
Le ciel gris ou bleuté
Les filles au bord de l'eau
L'ami qu'on sait fidèle
Le soleil de demain
Le vol d'une hirondelle
Le bateau qui revient

Jacques Brel.

Mardi, 25 avril, 2000. Adieu dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel et invisible pour les yeux... C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante... Tu es responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es responsable de ta rose... (Antoine de Saint-Exupéry. Le Petit Prince.)

Jeudi, 20 avril, 2000. Il y a l'été qui se pointe dans la rue et des ballots qui n'ont pas vu que c'était le printemps... (Léo Ferré. C'est le printemps)

Mercredi, 19 avril, 2000. Des millions d'êtres humains rêvent d'une vie éternelle et s'il pleut le dimanche après-midi, ils ne savent pas quoi faire. (Suzan Ertz).

Mardi, 18 avril, 2000. La musique a été une de plus grandes passions de ma vie. Elle m'a apporté des joies et des certitudes ineffables. La preuve qu'il existe autre chose que le néant auquel je me suis toujours heurté partout ailleurs. Marcel Proust.

Lundi, 17 avril, 2000. L'amour humain est essentiellement constitué de passion, d'intimité et d'engagement. Trois composantes qui s'entremêlent, s'équilibrent et se renforcent mutuellement pour construire un projet à la fois complexe et simple, fragile et durable, grandiose et discret. Construire un couple, une équipe, une clientèle, une entreprise, c'est aussi aimer, passionnément, intimement et pour longtemps. (Concerto pour un projet).

Samedi, 15 avril, 2000... quand les champs inondés de lumière solaire évaporent leur neige, et que le chant des hommes adoucit leur labeur, ... (Le chemin du printemps).

Vendredi, 14 avril, 2000. Mon dieu qu'il ferait bon sur la terre des hommes Si on n'y rencontrait cette race incongrue Cette race importune et qui partout foisonne Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part. (Georges Brassens).

Jeudi, 13 avril, 2000. Les grandes vérités ne se communiquent que par le silence. Si vous voulez apprivoiser la nature, il ne faut pas faire de bruit. Comme une terre que l'eau pénètre. Si vous ne voulez pas écouter, vous ne pourrez pas entendre. (Paul Claudel).

Mercredi, 12 avril, 2000. Le silence s'installe, en ami familier, dans l'espace de l'âme, au creux de l'homme seul... (Le silence. AD. 7-695).

Mardi, 11 avril, 2000. Au silence de Dieu doit correspondre le silence sur Dieu... On est mystique parce qu'on ne saurait se contenter d'être croyant (à cause de tout ce qu'il y a à faire; à cause de l'existence du mal, qui devrait avoir été permis par Dieu, ce qui est éprouvé comme absurde) et parce qu'on a besoin d'une raison - fut-elle en partie absurde- pour poursuivre la lutte contre l'existence du mal sous toutes ses formes. (Josette Lanteigne : Le mysticisme de Wittgenstein). (Paru dans L'Agora, vol 5, no 3, mai 1998).

Vendredi, 7 avril 2000. Si tu la trahis, ta vocation, c'est toi que tu défigures, mais sache que ta vérité se fera lentement car elle est naissance d'arbre et non trouvaille de formule. (Antoine de Satint-Exupéry).

Jeudi, 6 avril, 2000. On devrait élever des autels au silence et à la solitude. C'est dans le silence que les grandes choses se forment et ce concentrent. La parole est du temps, le silence est de l'éternité. L'esprit ne travaille que dans le silence. Le mérite ne travaille que dans la solitude. (Carlyle).

Mercredi, 5 avril, 2000. La condition essentielle à tout changement est la recherche de la vérité, et l'acceptation du risque de la solitude. Aucun changement ne s'accommode du moindre mensonge. Ou alors, nous courons vers les mirages dans le désert, nous achetons du cinéma. (Le mirage du changement).

Lundi, 3 avril, 2000. La paternité.

Samedi, 1er avril, 2000. Mon signe du zodiaque.

Vendredi, 31 mars, 2000. Désarmement.

La guerre la plus dure, c'est la guerre contre soi-même. Il faut arriver à se désarmer. J'ai mené cette guerre pendant des années, elle a été terrible. Mais je suis désarmé. Je n'ai plus peur de rien, car l'amour chasse la peur. Je suis désarmé de la volonté d'avoir raison, de me justifier en qualifiant les autres. Je ne suis plus sur mes gardes, jalousement crispé sur mes richesses. J'accepte et je partage. Je ne tiens pas particulièrement à mes idées, à mes projets. Si l'on m'en présente des meilleurs, ou plutôt non, pas meilleurs, mais bons, j'accepte sans regrets. J'ai renoncé au comparatif. Ce qui est bon, vrai, réel, est toujours pour moi le meilleur. C'est pourquoi je n'ai plus peur. Quand on n'a plus rien, on n'a plus peur. Si l'on se désarme, si l'on se dépossède, si l'on s'ouvre à l'Amour qui fait toutes choses nouvelles, alors, l'Amour efface le mauvais passé et nous rend un temps neuf où tout est possible. (Patriarche Athénagoras).

Jeudi, 30 mars, 2000. À la pêche...

Dans la brume du matin j'ai vu poindre le soleil

Caché par ce voile montant de la rivière il s'éveille

Soudain l'eau frémit en petites rides envoyées jusqu'à la rive

Cette respiration flatte tranquillement et ranime pour vivre

Moi, dans la chaloupe, j'écoute l'oiseau siffler la note du jour

Les feuilles des arbres bruissent doucement à leur tour

Et dans les morceaux d'écharpe de brume je respire le vent

Fermant les yeux pour mieux savourer la caresse du temps

(Hélène Sansregret). (En canot sur la Rivière St-François).

Mercredi, 29 mars, 2000. Je préférerais que vous n'édictiez pas de règles générales pour toutes les situations particulières. Ne faut-il pas plutôt que chacun invente à nouveau sa vie selon son appel ? Il n'y a en effet que des situations particulières. Cependant le souci, l'attention et le respect d'autrui ne supportent pas d'exception. (Bernard Feillet interroge Marcel Légaut. Le Centurion, 1976, page 126).

Mardi, 28 mars, 2000. Être père, c'est aimer avec vision, présence et renoncement.

Dimanche, 26 mars, 2000. Moi, mes souliers ont beaucoup voyagé Ils m'ont porté de l'école à la guerre J'ai traversé sur mes souliers ferrés Le monde et sa misère. (Félix Leclerc).

Vendredi, 24 mars, 2000. Vous trouverez toujours la joie si vous cherchez et si vous découvrez le secret d'une grande attitude, celle du serviteur... Les seuls d'entre nous qui soient vraiment heureux, ce sont ceux qui cherchent le moyen d'être utiles aux autres. (Albert Schweitzer).

Jeudi, 23 mars, 2000. J'ai vu toute mon enfance rempailler des chaises exactement du même esprit, et du même cœur, et de la même main, que ce même peuple avait bâti des cathédrales. (Péguy).

Mercredi, 22 mars, 2000. La condition essentielle à tout changement est la recherche de la vérité, et l'acceptation du risque de la solitude. Aucun changement ne s'accommode du moindre mensonge. Ou alors, nous courons vers les mirages dans le désert, nous achetons du cinéma. (Le mirage du changement).

Mardi, 21 mars, 2000. Le chemin du printemps...

Lundi, 20 mars, 2000. Le temps devrait servir à modeler les choses, à mûrir les esprits, à éclore les roses. (L'ombre du temps).

Samedi, 18 mars, 2000. Au silence de Dieu doit correspondre le silence sur Dieu... On est mystique parce qu'on ne saurait se contenter d'être croyant (à cause de tout ce qu'il y a à faire; à cause de l'existence du mal, qui devrait avoir été permis par Dieu, ce qui est éprouvé comme absurde) et parce qu'on a besoin d'une raison - fut-elle en partie absurde- pour poursuivre la lutte contre l'existence du mal sous toutes ses formes. (Josette Lanteigne : Le mysticisme de Wittgenstein). (Paru dans L'Agora, vol 5, no 3, mai 1998).

Vendredi, 17 mars, 2000. Bonne fête de Saint Patrick à mes amis Irlandais! (Belles images d'Irlande.) (La basilique St. Patrick de Montréal).

Jeudi, 16 mars, 2000. Que c'est beau, c'est beau la vie... Tout ce qui tremble et palpite, tout ce qui lutte et se bat... (Jean Ferrat. Paroles de Claude Delecluse et Michelle Senlis).

Mercredi, 15 mars, 2000. Nous traversons une période de transition, peut-être même de mutation. Si les leçons qui se perdent au sommet de la pyramide ne se perdent plus à sa base, si la mémoire et la cohérence reçoivent leur dû dans les comportements quotidiens, Don Quichotte poura reprendre du service, en s'attaquant cette fois non plus aux moulins à vent, mais à de très tangibles injustices. (Dixit Laurent Laplante).

Mardi, 14 mars, 2000. Ne méprisons rien : ni les hommes, ni leurs actions, ni les idées, parce qu'au fond de chacune d'elles il y a ne fût-ce qu'une parcelle de vérité qu'il faut savoir découvrir. (Élisabeth Leseur).

Lundi, 13 mars, 2000. Le vent d'amour n'a de présence que dans le silence des cœurs, que dans l'attente des regards. (Le vent).

Samedi, 11 mars, 2000. Dieu est-il misogyne ? (L'Express. Édition du 09/03/2000).

Vendredi, 10 mars, 2000. Quand on cache, c'est rarement parce qu'on respecte ceux dont on a reçu un mandat. (Dixit Laurent Laplante).

Jeudi, 9 mars, 2000. Certains documents n'acquièrent un caractère d'urgence qu'à partir de l'échelon hiérarchique où le responsable à oublié de faire son travail suffisamment à temps. (Article 27). Subséquemment, à l'échelon subalterne, pour enlever à un document son caractère d'urgence, il suffit de l'égarer une semaine ou deux dans un tiroir, et de le traiter ensuite comme un document ordinaire. (Article 28). (Petit code de philosophie militaire du Colonel Davoine.)

Mercredi, 8 mars, 2000. Le poète a toujours raison Qui voit plus haut que l'horizon Et le futur est son royaume Face à notre génération Je déclare avec Aragon La femme est l'avenir de l'homme. (Jean Ferrat).

Mardi, 7 mars, 2000. Hommage à Marcel Pepin (1926-2000).Une vie à la défense des "moins bien nantis". (Le Devoir).

Lundi, 6 mars, 2000. Ma pensée est comme un chardon, Piquant sous les fleurs violettes, Un peu rude au doux abandon. (Charles Cros. École Buissonnière).

Samedi, 4 mars 2000. Haut Les Cœurs ! (Film de Sólveig Anspach).

Vendredi, 3 mars 2000. Une vie heureuse, une vie qui a du sens, c'est une vie qui a appris à connaître le bonheur dans les trois mouvements de l'âme : la liberté, la découverte et la complicité. (Diriger autrement : retrouver le sens).

Mercredi, 1 mars 2000. Le monde de demain appartient à ceux qui annoncent la joie. Friedrich Heer.

Lundi, 28 février, 2000. Mais tant qu'ils s'aim'ront, tant que les nuages Porteurs de chagrins, les épargneront Il f'ra bon voler dans les frais bocages Ils f'ront pas la chasse aux papillons. Georges Brassens. La chasse aux papillons.

Dimanche, 27 février, 2000. La musique a été une de plus grandes passions de ma vie. Elle m'a apporté des joies et des certitudes ineffables. La preuve qu'il existe autre chose que le néant auquel je me suis toujours heurté partout ailleurs. Marcel Proust.

Samedi, 26 février, 2000. Les symphonies portuaires de Pointe-à-Callière. Il est des musiques qui creusent le ciel. Maurice Ravel.

Vendredi, 25 février, 2000. Sois sage, ô ma Douleur, et tiens-toi plus tranquille. (Charles Beaudelaire. Recueillement.)

Jeudi, 24 février, 2000. La complicité, c'est comme les attouchements des âmes. (Yves : Les attouchements complices).

Mercredi, 23 février, 2000. Là, tout n'est qu'ordre et beauté, Luxe, calme et volupté. Charles Beaudelaire, L'invitation au Voyage. Florilège. Ambassade de France.

Mardi, 22 février, 2000. L'harmonie et la beauté sont le fruit de la complexité, et non du totalitarisme unifiant. Diriger autrement : Premier mouvement, Allegro.

Lundi, 21 février, 2000. Mon Dieu, comme le monde est encore jeune et beau! Louis Aragon.

Vendredi, 18 février, 2000. Mieux vaut se mettre sérieusement à quelque chose de médiocre, que de rêver éternellement à la perfection. (Henri de Tourville).

Jeudi, 17 février, 2000. Ma vie doit consister à faire de très petites choses avec un très grand cœur. (Maggy).

Mercredi, 16 février, 2000. Vous resterez jeune tant que vous serez réceptif à tout ce qui est beau, bon et grand. Réceptif aux messages de la nature, de l'homme et de Dieu avant tout. (Thomas Merton).

Mardi, 15 février, 2000. Aux jours d'attente inquiète que nous traversons, les hommes de cœur, même quand ce sont des jeunes gens, suivent une autre voie que celle du plaisir et de l'indifférence. (Maréchal Lyautey).

Lundi, 14 février, 2000. L'amour, c'est l'occasion unique de mûrir, de prendre forme, de devenir soi-même un monde pour l'amour de l'être aimé. Le don de soi-même est un achèvement. (Rainer Maria Rilke).

Vendredi, 11 février, 2000. C'est dans les petites choses que se mesure un grand amour ; en faire de grandes, ce n'est pas difficile : on est porté ; mais les ordinaires, les mesquines, les fastidieuses, nécessitent un oubli de soi dont peu sont capables. (Vallery-Radot).

Jeudi, 10 février, 2000. Aimer c'est si simple et si fort, si apaisant et si vivifiant en même temps. Mais ça coûte. Ça coûte exactement le prix douloureux et joyeux tout ensemble, de tant de patiences et d'impatiences emmêlées. (Abbé Pierre).

Mercredi, 9 février, 2000. Nous ne pouvons pas prévoir ce qu'il adviendra de ce que nous faisons gratuitement par amour. L'amour est la forme perfectionnée du respect de l'homme pour son prochain. Aimer exige de notre part trois conditions essentielles : la passion, l'intimité et l'engagement. (L'urgent et l'important).

Mardi, 8 février, 2000. Adieu dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel et invisible pour les yeux... C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante... Tu es responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es responsable de ta rose... (Antoine de Saint-Exupéry. Le Petit Prince.)

Lundi, 7 février, 2000. Patience, patience. Patience dans l'azur! Chaque atome de silence est la chance d'un fruit mûr! (Paul Valéry). (Concerto pour un projet.)

Vendredi, 4 février, 2000. La condition essentielle à tout changement est la recherche de la vérité, et l'acceptation du risque de la solitude. Aucun changement ne s'accommode du moindre mensonge. Ou alors, nous courons vers les mirages dans le désert, nous achetons du cinéma. (Le mirage du changement).

Jeudi, 3 février, 2000. Pardonner c'est donner au-delà de donner. (Pardonner. 4-324. 1992).

Mercredi, 2 février, 2000. Regarder l'assaillant comme un autre être humain, avec lequel la paix sera faite demain. (Encore. 4-296.1991).

Mardi, 1er février, 2000. Oser ! Parce que le risque est grand, de voir passer le temps d'aimer. (Oser. LR14. 1990.)

Lundi, 31 janvier, 2000. Nous ne connaissons de l'autre que ce que nous connaissons de nous-même. La conscience de l'autre passe par la conscience de soi, et par l'acceptation de l'autre en nous. Regarder et accepter les autres, c'est par là que nous changeons, que nous devenons humains. (6-473).

Dimanche, 30 janvier, 2000... Quand c'est l'hiver on peut, sur la glace du fleuve, se regarder rêver, et marcher un instant, détaché de la rive, entre deux horizons... (Bouquet de Neiges. 3-223).

Vendredi, 28 janvier, 2000... Ainsi l'amour humain n'est-il qu'une sueur, qui transpire des corps et parfume la vie, comme la mélodie s'évade de l'orchestre... (5-424)

Jeudi, 27 janvier, 2000. L'amour qui te passionne et qui reste un mystère, vulnérable et naïf, surprenant et discret, incrédule et parfois dépourvu d'espérance, l'amour dernier recours apaise ta souffrance. (9-865).

Mercredi, 26 janvier 2000. L'amour est fort et faible, évident et mystérieux, sensuel et mystique, passionné et détaché, précieux et gratuit... L'amour est surprenant... (2-108)

Mardi, 25 janvier 2000. Chaque jour passé avec toi est comme un défi au néant, comme un pas vers l'éternité, une note de musique qui se perd dans le concert des étoiles. (2-98)

Lundi, 24 janvier 2000. C'est quand le bateau file, que l'horizon s'éloigne. Mais quand le vent s'arrête, le ciel est près de nous, et la paix se dépose en flocons de lumière sur le pont et les toits, dans le cœur de l'humain. (4-285)

Dimanche, 23 janvier 2000. Un amour sans découverte, sans étonnement, sans surprise, est un amour sans espoir. Un amour qui sait tout est un amour acquis. L'amour ne s'acquiert pas, il se cherche dans la quête, il se construit dans l'attente, il existe par la grâce...

Samedi, 22 janvier 2000. Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un grand génie : il ne faut pas être au-dessus des hommes, il faut être avec eux. (Montesquieu).

Vendredi, 21 janvier, 2000. La paix passe en silence d'un regard dans un autre, et d'une main tendue à celle qui attend.

Jeudi, 20 janvier, 2000. Le poète est l'artisan de la perte de temps et du gain de sens. Il forge, avec le rythme, un sens nouveau des mots. Il ose ainsi couler l'or fondu de l'amour. Et parfois il ne peut que passer sous silence un message secret murmuré par le vent.

Mercredi, 19 janvier, 2000. Au delà de toute recherche philosophique et théologique, il y a la musique, puis le silence, et la présence.

Mardi, 18 janvier, 2000. Le Roi Arthur dit à Messire Lancelot : " Celui qui n'a peur de rien, n'aime rien ! "

Lundi, 17 janvier, 2000. L'homme vaut ce que valent ses décisions. L'homme vaut de l'argent, quand ses décisions valent de l'argent. L'homme vaut le respect, quand ses décisions valent le respect. L'homme vaut d'être un homme, quand ses décisions sont humaines et humanisantes.


ACCUEIL Courrier - Écrire un commentaire Lire les commentaires
ACCUEIL CONTACT COMMENTAIRES ARCHIVES

Merci de votre visite. Au revoir !